LIBERTÉ, FRATERNITÉ, THE HIVES !

Le 20/04/2008 à 11h04, par SFR Jeunes Talents

Partager

LIBERTÉ, FRATERNITÉ, THE HIVES !

Le Zénith est bourré à craquer, ou presque. Plus de 5. 000 hurluberlus sont venus pour se prendre en pleine figure une bonne part du gâteau punk rock promis ce soir-là par les Suédois. Entre cour de récré pour adultes attardés et riffs endiablés, The Hives et leur public ont célébré le droit à l'insouscience le temps d'un concert énergique et bon enfant. Comme à son habitude, The Hives oscille entre efficacité binaire, délires post-ados et classe rock'n'rollienne...

Costard oblige, les gars en mettent plein la vue avant même d'avoir lâché le premier riff dans la jungle hétéroclite de ce Zénith ou toutes les tribus se croisent pacifiquement. Furtivement, un député PS connu, se faufile discretos. Nous ne saurons jamais si le monsieur de Solferino est venu pour prendre le pouls de la jeunesse française ou parce que lui-même à un cœur de Rockers sous son uniforme d'homme politique.

WALK IDIOT WALK

Allez, un hymne pour la route. La foule exulte, les visages rougissent, la sueur perle sur les tatouages.
Pertinente, l'équipe du Zénith a prévu une zone fumeur à l'extérieur. Quelques centaines d'accros à la nicotine s'entassent pour prendre une bouffée de goudron avant se retourner se faire voler dans les plumes par le gang suédois qui visiblement prend son pied à Paris.
The Hives aime Paris, The Hives aime la France et entre les titres le chanteur cause dans la langue de Molière ce qui nous rapproche encore un peu plus. En une heure trente, les cinq mercenaires larguent leurs bobinettes abrasives sans ne jamais mordre la poussière.
Un concert fun, donc un concert parfait. Heureux les simples d'esprits.

 

Mise à jour de Flash Player

Votre ordinateur doit être équipé de Flash Player 9.0 ou d'une version plus récente
pour pouvoir accéder au diaporama photos

Faire la mise à jour
Partager
Signaler