Découvrez les lauréats du concours Paris Photo 2012

Le 08/10/2012 à 09h10, par SFR Jeunes Talents

Partager

Découvrez les lauréats du concours Paris Photo 2012

Chaque année, le concours Paris Photo réserve son lot de surprises et le crû 2012 ne déroge pas à la règle en proposant une palette de talents plus vitale et contrastée que jamais. D'Erica Kovanen à Kate Fichard en passant par Adrien Golinelli et Cédric Van Turtelboom sans oublier Valérie Archeno, les écritures photographiques tracent chacune leur chemin et traduisent un appétit frénétique d'images et d'histoires. Oui, en 2012, la jeune photographie n'aura jamais été aussi vivante. Les lauréats du concours SFR Jeunes Talents / Paris Photo 2012 en sont la preuve. Présentations.

 

Les lauréats

- Cédric Van Turtelboom -

Après Marin Hock, l'histoire entre SFR Jeunes Talents Photo et la Belgique se poursuit avec Cédric Van Turtelboom. Sorti comme son illustre prédécesseur de l'Ecole Supérieure des Arts de l'Image de Bruxelles "Le 75", ce jeune photographe de 28 ans a pour lui un sens inné de l'esthétique et du cadrage. L'épure se met au service de son sujet. Ses photos intriguent et interrogent tout en allant au coeur de réelles problématiques du monde. Après une série hivernale en Roumanie entre 2009 et 2012, Cédric Van Turtelboom met, avec sa série de polaroids à Pékin, le doigt sur un monde précaire et menacé : celui des vacances d'hiver à Pékin. Entre l'artificiel et le quotidien, l'artiste explore un monde de contrastes avec le blanc de la neige comme dénominateur commun. Le résultat est particulièrement réussi. Après un premier contact avec ce pays en 2010 , il s'est rendu en Chine pendant l’hiver 2012 pour entamer ce projet qui s’attache aux loisirs des classes moyennes dans les stations de ski autour de Pékin : My Winter Holiday in Beijing. Depuis 2012 il s’intéresse également au littoral néerlandais qu’il réalise en collaboration avec un autre photographe. Il est aussi photographe repéreur pour le réalisateur Benoît Mariage.


- Valérie Archeno -

A chaque image, Valérie Archeno construit un monde mystérieux, nocturne, peuplé de jeunes gens occupés à des rituels qui les éloignent de la réalité. Cette artiste aime élaborer des mises en scènes qui surprennent des personnages au milieu d’une histoire qu'on penserait presque surnaturelle. Dévoilant des congrégations autant que des conspirations d'adolescents en mal de jeux, elle fige les instants clés d'une énigme qui fait basculer dans l'étrange voire l'absurde. A travers ses mises en scène entre amour, folie et fascinant, elle transfigure tout simplement la jeunesse dans son éclatement et sa diversité. Une jeunesse mystérieuse et déboussolée. Une jeunesse qui préfère se montrer de dos.


- Erica Kovanen -

Et si nous y étions ce que nous reflétions ? En photographiant l'idée d'une existence subjective, Erica Kovanen fixe l'histoire et le moment. L'apparence se confond avec l'émotion. En famille sur un canapé ou seule face à un vase cassé, Erica Kovanen cherche traduire cette phrase tellement lourde de sens signée Roland Barthes : "Vous êtes le seul à ne pouvoir jamais vous voir qu'en image, vous ne voyez jamais vos yeux, sinon abêtis par le regard qu'ils posent sur le miroir ou sur l'objectif." Vaste programme. Mais résultat particulièrement saisissant.


- Adrien Golinelli -

 

La Corée du Nord est une inépuisable source d'inspirations. Régime autoritaire bloqué dans une bulle de passé, le pays fascine autant qu'il fait peur. Sorte de terra incognita, il est une zone grise sur la face du monde et les informations n'en sortent que par bribes. Adrien Golinelli arpente un pays qui se cherche entre idéologie défraîchie et illusions perdues. Réussissant à s'infiltrer derrière les lignes au coeur de ce pays en déconfiture, le photographe a choisi de montrer l'envers du décor par le décor lui-même. Composée de portraits et de lieux, sa série dévoile les indices de la mise en scène du factice et va chercher au fond des yeux les personnalités que chacun enfouit en lui-même. L'immersion ne trompe pas, elle est totale.


Le Coup de Coeur du Jury

- Kate Fichard -

Et si les objets de nos quotidiens faisaient partie de nous au sens propre et intime de notre présence sur Terre ? Et si les objets que nous avons l'habitude d'expoiter reflétaient ce que nous étions ? Avec sa série Totem de Vie, Kate Fichard tisse une étonnante série de portraits dans laquelle l'objet transfigure la personne au point de la recouvrir et de devenir corps à part entière. L'expérience est troublante et aboutit à de drôles de créatures.


 

Les félicitations du Jury


Infos pratiques

Paris Photo
Du 15 au 18 novembre 2012 - 12h - 20h
Grand Palais
Avenue Winston Churchill
75008 Paris

Tarifs :
Plein tarif : 28 € TTC
Demi tarif (étudiants) : 14 € TTC
Catalogue 2012 : 25€ TTC
Livre "Mutations" : 25€ TTC
Pack entrée + catalogue : 45 € TTC

Partager
Signaler
Le photographe Reza dévoile les six gagnants du concours "Children's Eyes On Earth" 2012 !

Le photographe Reza dévoile les six gagnants du concours "Children's Eyes On Earth" 2012 !

Julien Frydman : "Le concours SFR Jeunes Talents s'inscrit parfaitement dans notre démarche"

Julien Frydman : "Le concours SFR Jeunes Talents s'inscrit parfaitement dans notre démarche"